Le prix Nobel Jules Hoffmann rencontre les élèves du LGL

Le prix Nobel Jules Hoffmann rencontre les élèves du LGL

Le vendredi, 12 janvier 2018, les élèves des classes de 3me, 2me et 1re C du LGL ont eu l’immense privilège de pouvoir rencontrer un éminent ancien élève de notre lycée, scientifique de renommée internationale : Jules Hoffmann, lauréat du Prix Nobel de médecine en 2011 et membre de l’Académie française.

La séance a commencé par un exposé scientifique. En guise d’introduction, le professeur Hoffmann a expliqué à son public que l’espérance de vie de l’Homme été multipliée par 3 en moins de 200 ans. Au 19ème siècle, la cause de la plupart des décès étaient les maladies infectieuses. Depuis l’invention de la vaccination et des antibiotiques, la mortalité a baissé sensiblement et on peut dire que 1,5 milliards de patients ont été sauvés depuis lors. Dans ce contexte, l’orateur a manifesté son incompréhension profonde face aux campagnes anti-vaccin de ces derniers temps.

Puis le chercheur, très à l’aise avec les jeunes gens, a parlé de son parcours scolaire, académique et professionnel. Il a évoqué ses années au LGL, où il a suivi ses études secondaires et passé son diplôme de fin d’études en 1960. C’est dans notre lycée que lui est d’ailleurs venue la vocation pour les sciences, grâce surtout à son père Jos Hoffmann, professeur de biologie au LGL, qui lui a donné le goût pour la faune invertébrée ainsi que pour la biologie en général. Son parcours professionnel a mené le professeur Jules Hoffmann d’un laboratoire de zoologie de l’Université de Strasbourg, où la biologie était surtout descriptive, à un laboratoire super-équipé du CNRS intitulé «Endocrinologie et Immunologie des Insectes». Ce sont les recherches menées dans ce laboratoire, qu’il a dirigé, qui lui ont valu le Prix Nobel 2011. Jules Hoffmann continue à fréquenter son laboratoire aujourd’hui encore, y compris les samedis et les dimanches matins, comme il l’a précisé aux élèves. Devant ce jeune public conquis, il a décrit l’immunité innée chez les drosophiles pour détailler ensuite les mécanismes d’activation de l’immunité adaptative chez l’Homme. Il a terminé son exposé en présentant les divers domaines d’application de ses découvertes.

Monsieur Hoffmann a ensuite conversé de façon sympathique et spontanée avec les élèves des classes de 3me, de 2me et de 1re C. Ces derniers, impeccablement préparés à cette conférence par leurs professeurs de biologie, n’ont pas manqué de lui poser de nombreuses questions, parfois très techniques, aussi bien au sujet de l’immunité innée et adaptative, que sur son parcours professionnel exceptionnel et ses activités au sein de l’Académie française.

Parions que les quelque 140 élèves présents garderont un souvenir inoubliable de cette rencontre et que certains en profiteront sûrement pour partager avec leurs connaissances les «selfies» que le grand scientifique les a autorisés à faire avec lui.