Sciences naturelles


Max Arendt (1B) remporte la médaille d’or !
Max Arendt (1B) remporte la médaille d’or !
Comme lauréat du concours national « Jonk Fuescher » Max Arendt (1B) a pu participer à la 33ème édition de CASTIC (Concours d’Innovation en Sciences et Technologies…
Les élèves du LGL au Scienteens Lab.
Les élèves du LGL au Scienteens Lab.
Les élèves de la classe de 2C2 en visite au Scienteens Lab à l’Université de Luxembourg. Au programme figurent différentes manipulations courantes dans les laboratories…
L'option chimie de 2e a visité la mine de cuivre à Stolzembourg
L'option chimie de 2e a visité la mine de cuivre à Stolzembourg
A 1,5 km de Stolzembourg se trouvent les vestiges d’une ancienne mine de cuivre vieille de plus de 500 ans. Durant l’après-midi du 30 mai,…

Un peu d’histoire :

Bien des gens s’étonnent de la richesse des appareils historiques qui ornent les vitrines des départements de sciences naturelles du LGL. Leur origine remonte en partie au 19e siècle lorsque l’Athénée de Luxembourg hébergeait deux écoles : l’« Ecole industrielle » et le « Gymnase ».

L’Ecole industrielle a obtenu son autonomie en 1892 et est devenue l’« Ecole industrielle et commerciale », puis, en 1945, le « Lycée de Garçons de Luxembourg ». Comme le Gymnase (l’actuel « Kolléisch ») avait une vocation surtout humaniste, les instruments scientifiques ont été tout naturellement attribués à l’Ecole industrielle et commerciale en 1892 et ont suivi cette école dans les locaux de la place Auguste Laurent en 1908.

L’Ecole industrielle et commerciale, appelée communément « Industrieschoul », accueillait entre 1892 et 1940 les élèves de l’enseignement moyen dans les sections « Industrielle » et « Commerciale », mais aussi les « Cours supérieurs-section des sciences », prédécesseurs des « Cours universitaires » et de l’« Université de Luxembourg ». En 1945, sous le nouveau nom de « Lycée de Garçons », notre école a accueilli à côté des sections traditionnelles des classes gymnasiales identiques à celles de l’Athénée. Elle a gardé les « Cours universitaires » jusqu’en 1992. Des grands noms y ont enseigné ; parmi eux le Prix Nobel de médecine Jules Hoffmann.

Les départements de sciences naturelles s’emploient à maintenir cette longue tradition scientifique par de multiples moyens :

  • un enseignement de qualité donné par des professeurs engagés et motivés,
  • des visites d’instituts de recherche et de musées scientifiques,
  • des participations aux « Science Festival »,
  • des stages écologiques au Grand-Duché et à l’étranger,
  • des ateliers et des expositions, où les élèves des classes supérieures expliquent les sciences aux plus jeunes,
  • la participation à des concours scientifiques,
  • des interventions de scientifiques,
  • un projet d’établissement « LGL en FRVscience », dédié aux sciences naturelles, de 2010 à 2013, et dont l’apogée a été une « Foire aux Sciences » en présence de notre ancien élève et Prix Nobel Jules Hoffmann,
  • Deux « Award » attribués au LGL par le  Fonds national de la Recherche sont d’ores et déjà venus couronner l’engagement des départements de sciences naturelles du LGL.